SenegalCity.com, numéro 1 de l'immobilier sur Internet au Sénégal
le site numéro 1 de
l'immobilier au Sénégal
Mon compte







Annonces immobilières

Achat Location
Location de vacances
Type
Région
Localité

Lancer la recherche










Actualité & Conseils > Architecture et construction

Fort Faidherbe de Dagana : un patrimoine de l’Unesco à conserver

Fort Faidherbe de Dagana : un patrimoine de l’Unesco à conserver

Créé dans les années 1800, le fort de Dagana fait partie de l’histoire de cette localité. Longtemps laissé à lui-même, il est devenu aujourd’hui un patrimoine de l’Unesco et constitue un joyau pour cette ville.

Une cantine juxtaposée au mur du fort cache les derniers débris de briques rouges de l’ancienne construction. Cela ne signifie en rien une démolition complète du fort.

Au contraire, il garde toujours sa forme architecturale. Construit avec de la terre cuite et des épaisseurs de mur de l’ordre de 50 cm, ce colosse tient toujours. « Ceux qui sont chargés de la rénovation ont juste colmaté certaines parties et ont mis de l’enduit sur toute la surface du bâtiment », révèle un guide trouvé sur place. Ajouté à cela, ils ont installé des faux plafonds sur certains endroits pour embellir la bâtisse. Le toit quant à elle, continue de tenir et reste toujours en charpente telle que laissée par les colons. Mais ils ont mis dessus un revêtement avec du gris béton et des carreaux. Les ouvertures sont toujours en arc pour garder les formes architecturales de l’époque. Des aménagements ont été faits à l’intérieur pour le rendre plus viable et luxueux. Ainsi, il compte quatre suites, dix chambres et une piscine.

Pourtant, le fort a été longtemps laissé à lui-même et à la merci des commerçants du marché de Dagana. Ceux-ci l’ont alors transformé en dépotoir d’ordures. Selon Moustapha Fall gardien et chargé d’entretien des lieux, il y dégageait une odeur pestilentielle qui l’obligeait à s’éloigner le plus loin possible de la bâtisse durant ses premiers jours de travail.
Fort Faidherbe de Dagana : un patrimoine de l’Unesco à conserver

Aujourd’hui, les travaux ont arrêté alors qu’il ne reste que les finitions. En attendant de s’y atteler, le gardien des lieux développe une petite pépinière avec des bananiers, de la tomate, de la menthe, etc.

Le fort se trouve dans un endroit stratégique. Il est sur la rive du fleuve Sénégal et se situe à 430 m environ de la rive mauritanienne. Il est en phase de devenir un nouveau joyau à Dagana. Depuis 2010, une rénovation a été entreprise par les autorités locales en vue de le transformer en résidence municipale. Mais cela tarde toujours à être finalisé.

Historique du fort

Le fort est un site qui fait partie du patrimoine de l’Unesco. Il a été créé dans les années 1800 d’après les personnes interrogées. Pour avoir plus de détails sur la date de sa création et le contexte, un panneau comportant certaines informations a été édifié par le ministère du tourisme. Il est possible de lire : « La réinstallation des Français, après la chute de l’empire et la restitution du Sénégal en 1917, est marquée par la reprise d’une partie des projets d’André Brue : la création de postes le long du fleuve pour la protection du commerce sans cesse menacé par les riverains. Le fort de Dagana date de cette époque ». Toujours sur le panneau, il est mentionné que « Le garnison comportait en 1835 un lieutenant, un chirurgien, 32 sous-officiers et soldats. La protection des commerçants qui montaient faire la traite était la préoccupation principale des chefs de poste ».

Après le départ des Français le fort a servi à beaucoup de choses. Il a abrité le siège de la commune d’arrondissement de Mbane, avant de servir plus tard, dans les années 1970-1980, de locaux à l’école 3 de Dagana. Les paysans aussi, par l’entremise de la SAED (société d’aménagement des eaux du delta) l’ont utilisé comme magasin d’entreposage du riz jusqu’en 1986.




Dans la même rubrique

La galvanisation des métaux pour éviter les problèmes de corrosionLa galvanisation des métaux pour éviter les problèmes de corrosion

La Nouvelle Case Des Tout Petits Vaut 750 Millions De CFALa Nouvelle Case Des Tout Petits Vaut 750 Millions De CFA

LOGEMENT COLLECTIF: Un toit modulaire mais fiableLOGEMENT COLLECTIF: Un toit modulaire mais fiable

Un siècle de modernité à VeniseUn siècle de modernité à Venise


Plus d'actualité ici.


Plus d'articles ici.


Réagissez sur cette article


Dernière mise à jour 09/01/2014 à 22:17 - ©2022 SenegalCity.com